Marie-Noëlle BAYARD – Notre (drôle) de styliste

Marie Noëlle est notre (drôle) de styliste . Une véritable rencontre avec une créatrice de talent et en plus on peut se marrer avec elle. Donc nous la laissons parler : « Avec un grand-père super jardinier passionné de dahlias « tête de lion », une grand-mère couturière qui avait appris à tuyauter les cols de batiste, un père fin bricoleur capable de transformer une masure en palais d’été, une mère tricoteuse qui du bout de ses aiguilles réalisait des gardes robes pour ses enfants, j’ai toujours baigné dans un univers où l’usage de ses mains était une seconde nature et offrait une perception différente des matériaux les plus communs comme les fils et textiles. Une solide formation de designer textile à l’école Duperré de Paris, avec une spécialisation en broderie main m’a permis, dès mon diplôme en poche, de travailler pour divers secteurs comme celui de la mode, du linge de maison,  de la créations de modèles de loisirs créatifs pour la presse féminine et l’édition de livres. Le médium fil ou tissu m’offre d’infinis champs d’exploration et de jeux entre les matériaux, les textures, les formes et les couleurs ce qui m’a ouvert les portes des magazines féminins ou de décoration comme le magazine 100 idées pour qui j’ai créé mes premières broderies lorsque j’étais encore étudiante à Duperré. Ensuite les rubriques d’autres titres comme Elle Décoration, Prima depuis sa création, Avantages ou Marie-Claire Idées ont fait paraître mes créations. Presque simultanément les collections de livres de loisirs créatifs se développant, les éditeurs m’ont fait confiance et aujourd’hui je suis l’auteur d’une quarantaine de titres traitant aussi bien de la couture, de la broderie, du tricot ou du crochet.  Certains de ces titres sont traduits en divers langues et je m‘amuse beaucoup à essayer de comprendre mes explications techniques en russe, chinois, finnois ou suédois. D’autre part, je crée et j’échantillonne des motifs brodés main pour le linge de maison haut de gamme pour la société Valombreuse, et  je mène des recherches en technique de crochet ou tricot main et réalise les prototypes pour les défilés de mode pour des créateurs comme Kenzo, Vanessa Bruno, Michel Klein ou pour la Haute Couture comme le jeune couturier Christophe Josse. J’aime aussi rencontrer les femmes passionnées comme moi par ces techniques et c’est lors du salon l’Aiguille en Fête, que je parraine depuis sa création, que je les retrouve tous les ans. J’y anime des ateliers d’apprentissage des techniques ou bien je suis en charge d’organiser des expos toujours sur le thème des textiles et des savoirs faire dans ces domaines. J’ai souhaité dès le commencement de mon activité professionnelle, consacrer du temps, en bénévole, à la reconnaissance du travail des artistes. Cette expérience est l’occasion pour moi de faire des rencontres extraordinaires avec des personnalités tout à fait touchantes et  talentueuses. Cette approche m’a fait entrer dans le militantisme et je n’ai pas peur d’un mot qui peut en effrayer d’autres, pour la reconnaissance des droits de tous ces auteurs du secteur des arts plastiques, photographiques et graphiques. Ce qui m’a amener à fonder avec mes consœurs et confrères photographes, illustrateurs, graphistes, plasticiens et designers– une sociétés des auteurs des arts visuels et de l’image fixe ( SAIF) – dont j’ai été la présidente fondatrice et pour qui je continue un travail d’élue au sein du conseil d’administration. Un sujet qui me passionne toujours autant surtout depuis l’arrivée des nouvelles technologies qui réorganisent complètement les façons de voir et d’utiliser les images. Pour conclure, ce n’est pas parce que j’aime les fibres textiles et les savoir-faire autour de ces matériaux que je vis dans une autre époque. Bien au contraire!  N’oublions pas que ces techniques accompagnent et continueront d’accompagner le développement de l’humanité souvent de façon modeste mais parfois avec des éclats de somptuosité qui restent des monuments de l’histoire de l’homme. Quiconque se frotte à l’usage répété d’un fil courant sur une toile, sait que tout peut se dire en quelques points en créant des émotions rares et des liens indéfectibles entre les personnes! »

Modèle Déposé – Copyright Marie-Noëlle Bayard


Modèle Déposé – Copyright Marie-Noëlle Bayard

 

5 commentaires sur “Marie-Noëlle BAYARD – Notre (drôle) de styliste”

  1. […] : – Photo : Aline Périer      My beautifull RP-    Design Produits : Marie-Noëlle Bayard   –  Fabrication : Communauté de femmes tricoteuses dans le nord de l’Inde –     […]

  2. […] : – Photo : Aline Périer    –    Design Produits : Marie-Noëlle Bayard   –  Fabrication : Atelier de femmes en réinsertion dans la banlieue de Calcutta –     Dessins […]

  3. […]  Maintenant que Sophie a parlé ai-je besoin de vous présenter une seconde fois Marie-Noëlle Bayard ? […]

  4. Kirsti Zlatnik dit :

    I am making the crochet bag from Caf’e tricot studio.
    It is called Sac Fleurs de Cerisier by Marie Noelle Bayard.
    I have an English translation but am having some problems completing it.
    Can you contact me perhaps with email I can use someone that has finished the darling purse.

  5. […] Tous les accessoires de mode, objets de déco de Marron Rouge sont créés par Jean-Marc Attia dans son atelier showroom. 3 des 4 collections de doudous ont été créées par la styliste parisienne Marie-Noëlle Bayard. […]

Laisser une réponse