Marron Rouge va reverser 5% des ventes Internet à Parrainages Inde

Comme certains d’entre vous le savent, nous sommes étroitement liés avec l’association Parrainages Inde.

Staff Parrainges Inde

Cette assocaition de droit français aide des femmes seules dans la région de Pondicherry en Inde.  Ces femmes sont soit  veuves, soit abandonnées, soit divorcées et au sein de l’association nous finançons la scolarité de leurs enfants. Le 29 décembre dernier, le cyclone Thane a été très violent dans le Tamil Nadu et plus particulièrement dans la région de Pondicherry. Pas mal de femmes que l’association Parrainages Inde aide,  ont été touchées par ce cyclone. Leur maison (hutte) ont été complétement ou en partie détruites.

J’ai des nouvelles journalières de la situation qui n’est pas des plus mirobolantes. Le premier jour ou j’ai eu Evelyne, la présidente de l’association qui est sur place, elle était encore sous le charme car le 1er janvier, toutes ces femmes n’avaient qu’une chose en tête c’est souhaiter leurs voeux à Evelyne alors que leur « maison » était soit trés détériorée soit complétement détruite.

A ce jour le recensement qui a été fait , sur les femmes parrainées qui sont au nombre de 110,  sur 72 hutes (40 n’ont pas été encore visitées), 14 sont complétement détruites , 25 n’ont plus de toit ou sont en très mauvais état, 33 ont tenu le choc.

Par solidarité, chez Marron Rouge,  nous avons décidé de verser 5% de nos ventes faites sur notre site web pour la période du 1er janvier, 2012 au 15 février, 2012. Pour ceux qui veulent aider, par des dons voici les coordonnées bancaires pour effectuer un virement sur le compte de Parrainages Inde.Etant donné qu’Evelyne est en Inde, et ce jusqu’au 15 mars 2012 le seul moyen de faire des dons est le virement bancaire


Je vous joins le mail que j’ai reçu d’Evelyne quelques jours plus tôt :

« Bonne année Jean Marc ici elle se termine mal comme tu peux le voir.
Je t’embrasse
Evelyne

Dimanche 1er janvier 22h30: L’électricité est de retour! depuis 5 mn, je vous transmets donc le mail que je vous avais préparé hier soir! le bilan s’est alourdi il y a une quarantaine de morts dans le Tamil Nadu.

Pondichery le 31 décembre 2011 à 21h00

Chers parrains, marraines, donateurs.
Chers amis,

Au moment ou le monde entier s’apprête à fêter la nouvelle année, c’est à la lueur d’une bougie que je rédige ce mail (Pondichery est plongé dans le noir).

Comme vous le savez peut-être le cyclone Thane a frappé de plein fouet le Tamil Nadu et particulièrement le territoire de Pondichery et la  région de Cuddalore dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 décembre, avec une intensité maximum de minuit à 7 heures du matin.
Des milliers d’arbres ont été déracinés et certains sont tombés sur des habitations détruisant une grande quantité de huttes. Les arbres et les branches ont endommagé les rues rendant la circulation parfois impossible.
La ville blanche est déblayée avec des grues, dans les quartiers pauvres les habitants n’ont que des faucilles pour couper les branches et les troncs.
Depuis jeudi soir (29/12) il n’y a plus d’électricité.
Les arbres en grande quantité, les poteaux électriques, les feux de signalisations, les enseignes, les tôles et autres détritus…jonchent le sol.
Les bateaux ont été propulsés vers les terres. Certains toits en palme (pour la plupart) ont été pulvérisés en quelques secondes.
Avec le peu d’informations dont nous disposons (pas d’électricité, ni internet, ni journaux…) Thane a tué 7 personnes à Pondicherry et 20 personnes à Cuddalore.

Je suis allée avec Leela ce samedi  matin visiter quelques familles qui habitent en bord de mer.
Mme Muruvae et ses 4 enfants n’avaient rien mangé depuis jeudi soir. Heureusement la famille avertie de la gravité du cyclone  a trouvé refuge dans un lieu en sécurité pour passer la nuit. La hutte est partiellement détruite. Ils avaient faim (nous avons donné de l’argent).

Nous progressons dans la boue pour rejoindre ce qu’il reste de la hutte de Mme Manjula. Les rats y ont déjà élu domicile.
La situation de Mme Manjula est également dramatique. A 23 heures l’eau est entrée brutalement dans la hutte, très vite elle avait de l’eau jusqu’au cou. Elle a sorti ses enfants et a trouvé un endroit protégé pour attendre la fin du déluge. La hutte  est détruite, tout est perdu : les vêtements, la ration card, le carnet de banque, les cahiers et livres des enfants, les uniformes, la nourriture…

Mme Malika et sa fille habitent une maison en béton, pas de dégâts, juste  de l’eau à l’intérieur.

Le toit de la hutte de Mme Nathalie et ses 4 enfants est détruit. Ils sont locataires et le propriétaire leur a demandé ce matin de partir très rapidement. La aussi les enfants n’avaient rien mangé. Ils ont été surpris par la montée des eaux à minuit. Mme Nathalie ne pensait pas que sa hutte pouvait être inondée. Elle vivait avec ses enfants dans un HLM lors du tsunami de 2004.

Sur les 4 familles rencontrées ce matin, 3 sont dans une situation grave.
L’association « Parrainages Inde » gère 110 familles. Nous allons verser aux familles concernées de l’argent pour qu’elles puissent acheter du riz quelques légumes. Ensuite il faudra acheter les vêtements, les livres, refaire les huttes si elles sont propriétaires, refaire les carnets de banque, les ration card….
Nous intervenons en toute discrétion comme d’habitude.

Dans les prochains jours nous allons contacter l’ensemble de nos familles et faire le point sur leurs situations.
Nous vous tiendrons bien sur informés, selon la gravité nous ferons appel aux dons.

Ernestine (l’une de nos 2 salariées) et sa famille ont déménagé chez leur soeur aînée car le toit de la hutte  est détruit, son quartier est dévasté.
Les maisons en béton ont tenu le coup, sauf celles avec le toit en sheet (carton goudronné) qui est bien souvent troué.

Merci pour votre attention.
Très bonne année à tous et à toutes.

Evelyne »

Evelyne & Jean-Marc à/in Pondichérry

Laisser une réponse