Jeudi de la mode éthique : La Gaillarde

Il y a 15 jours, nous avions découvert les créations SOAP à Montréal et du coup pour ce billet nous restons à Montréal avec La Boutique LA GAILLARDE.

Elsa Girard -Annie de Grandmont - David-Alexandre Faber - Mariane Desjardins-Roy ©lucbourgeoisphoto.org

 

Depuis 10 ans déjà, La Gaillarde a forgé sa place et est devenue un acteur important de la mode québécoise. Pionnière de la mode écologique, elle a mis au monde, soutenu et guidé plusieurs eco-designers, à leur tout début de carrière alors que la mode recyclée était encore peu connue du grand public. Aujourd’hui, la boutique continue de rayonner et son avenir est tout aussi prometteur.

 

Avec quelques échanges de mail, nous avons convenu avec Annie de Grandmont, la directrice de LA GAILLARDE que nous aurions un entretien plus spontané par téléphone.  Après notre week end Bruxellois chez Marron Rouge je n’ai pas été dépaysé par l’accent canadien d’Annie. Un vrai régal pour les oreilles.

Annie nous décrit de suite le projet de la Gaillarde « Au départ, il y a 10 ans LA GAILLARDE était une simple friperie, pour les gens du quartier. Au fur et à mesure, des designers ont rejoint cette friperie et ont commencé à montrer leurs créations à partir de vêtements recyclés. Je suis arrivée en 2005, et j’étais alors directrice de théâtre. J’ai accepté cette mission et j’y suis toujours aujourd’hui pour faire « mousser la mode écologique québécoise ». Je me suis formée sur le tas, et petit à petit nous avons fait un « boom sur les médias et journaux »

Nous avons commencé à créer des événements autour de la mode, et aussi sur la promotion de la mode recyclée. Au départ nous étions 2 à 3 boutiques dans cette mouvance, aujourd’hui il existe environ 70 boutiques dans cet esprit à Montréal. Ce qui fait notre force et notre différence ce sont des ingrédients que je vous livre pêle-mêle :

  • Il ya les rencontres entre les clients et les Designers qui se fait régulièrement
  • Nous organisons des cours de couture pour différents niveaux de connaissance
  • Nous soutenons des projets de réinsertion sociale
  • Nous avons été les pionniers d’un défilé de mode éthique masculine
  • Participons à l’organisation d’événements canadiens tels que « Mode De vie »

 

Et Annie pour finir : «Notre motivation, c’est la passion et le talent incroyable des éco-designers qui mettent à profit leur créativité pour allier mode et environnement. C’est pourquoi depuis 10 ans, nous encourageons avec engouement et persévérance les consommateurs à découvrir la mode éthique québécoise. Notre récompense? C’est le client satisfait qui repart en portant fièrement un vêtement unique Made in Québec ».

 

Franchement j’aurais pu passer des heures à me laisser bercer par cet accent et cette passion de la mode éthique communiqué par Annie.

 

Sac Fait de bâche recyclées fait par l'atelier ENTRE PEAUX

 

Laisser une réponse