EARTH HOUR 2011 : une nécessité ou une obligation?

Le 26 janvier avec un certain nombre d’Eco informateurs, nous avons décidé de nous mobiliser pour l’Earth Hour qui aura lieu le 26 mars de 20h30 à 21h30. Nous voilà donc à une semaine  de l’échéance. Un rappel sur ce qu’est l’Earth Hour : événement mondial dont c’est la 3ème édition. C’est un évènement fédérateur qui vise à mobiliser les citoyens, les pouvoirs publics, les villes et les entreprises autour d’un geste simple : Eteindre la lumière pendant 60 minutes (c’est le sens du logo) pour marquer la volonté de tous de lutter contre le dérèglement climatique. Il est clair qu’éteindre la lumière ( !) pendant une heure sensibilisera toutes les personnes qui seront touchées directement ou indirectement par cet événement.

Aujourd’hui avec ce qui est en train de se passer au Japon, cet événement prend encore plus de sens ! Il faut vraiment trouver une alternative à comment nous produisons l’énergie. Je suis un peu comme Ecolo-Info je n’ai pas le cœur à la fête et j’ai une profonde humilité pour ce peuple japonais qui est en train de payer en première ligne de l’inconscience à utiliser de la mauvaise énergie. Comment un peuple qui a pris deux bombes a-t-il pu faire le choix du nucléaire ? (cf Anne Sophie Novel Ecolo-info)

Donc oui réfléchissons pendant cette heure à ce que l’on peut faire sans lumières. Je ne suis ni un donneur de leçons ni un détenteur vérité.  Je ne me leurre pas non plus, le message qui vous parvient vous arrive certainement grâce à l’énergie qui est produite par le nucléaire. On ne pourra pas non plus arrêter toutes les centrales comme ça du jour au lendemain. Mais bon sang Mme Lauvergeon, ça serait vraiment super si le soir du 26 mars vous arriviez en disant voilà le plan que nous prévoyons pour les 30/50 ans à venir en ce qui concerne la production d’ énergie : vous arrêtez le nucléaire, vous trouvez des solutions alternatives, et vous pensez aux hommes et femmes qui peuplent notre planète. Et nous, les citoyens nous trouvons des alternatives à consommer autrement sans oublier notre plaisir et la fantaisie.

Suis-je utopique, à côté de la plaque ? Je ne répondrais pas à cette question, mais par contre l’envie d’être un peu plus solidaire.

Donc ça serait vraiment bien si on éteignait les lumières le soir du 26 Mars, 2011 pas seulement pour nous mais aussi pour les autres.

Voici les liens des autres billets des autres eco-informateurs :

 

7 commentaires sur “EARTH HOUR 2011 : une nécessité ou une obligation?”

  1. […] Marron Rouge :Earth Hour 2011 : une nécessité ou une obligation ? » […]

  2. Urus dit :

    Voici le lien vers le billet du jour Quat´rues : http://www.quat-rues.com/blog/index.php?post/2011/03/17/Earth-Hour-Les-premices-dune-grande-pause

    Nous sommes bourrés de contradiction et c´est bien le souci. Á nous de savoir mettre en adéquations nos idées et nos actes, du mieux possible, pour l´équilibre de notre planète, et notre équilibre mental!

  3. Abi dit :

    Voici le lien vers le dernier billet de vertissimmo pour l’Earth hour http://www.vertissimmo.com/blog/earth-hour-2011-reflexion-nucleaire-energie-dependance-2782
    Nous aussi le cœur n’y était pas cette semaine. J’avais prévu de parler de choses à faire pour l’Earth Hour, mais finalement je n’y vois qu’une belle occasion de réfléchir à notre rôle de citoyen fasse à l’épineux sujet du nucléaire. J’ai été particulièrement dérangé par le traitement de la demande de référendum des verts par la presse. Après on se demande pourquoi les extrêmes montent ! Tout ce qui se frotte à la pensée unique est taxé de fanfaronnade dans ce vieux pays, quelle tristesse…

  4. […] [Marron Rouge]: [Earth Hour 2011] Nécessite ou obligation ? et EARTH HOUR 2011 : C’est […]

  5. […] EARTH HOUR 2011 : une nécessité ou une obligation? […]

Laisser une réponse