D’un parrainage à des fiançailles il y a une tranche de vie…

Cette histoire débute le 25 Décembre 1999 : je décide de m’engager pour un parrainage  d’une femme veuve. Evelyne, qui commence à créer l’association Parrainage Inde me présente un des premiers dossiers d’une femme veuve de 30 ans. Son mari s’est suicidé 3 ans plus tôt et il la laissa avec 2 jeunes garçons qui étaient âgés au moment du drame respectivement de 9 et 6 ans. Cela fait maintenant 12ans  que je suis cette famille, même si l’engagement financier s’est terminé il y a plus de deux ans car les deux enfants ont terminé leurs études, nous restons toujours en contact. Je les ai suivis et vus à plusieurs reprises pendant le parrainage pêle-mêle quelques événements :

  • Première rencontre avec la maman et les deux enfants, et nous étions tous les 4 très intimidés car émus par cette première rencontre et en plus la barrière de la langue car ils ne parlaient que Tamoul
  • Première invitation dans leur maison qui doit faire 4m carrés à tout casser, avec un « repas de fête » pour l’invité de marque que je représentais à leurs yeux.
  • Premiers résultats scolaires et commentaires sur leurs souhaits d’orientation
  • Première « surprise » : lors d’un de mes voyages, je passais un peu de temps avec les 2 garçons en allant soit leur demander ce dont ils avaient besoin pour l’école, faire une sortie au cinéma. Un jour je leur ai dit de choisir quelque chose qui leur faisait envie et ils m’on emmené chez un marchand pour acheter une Playstation !!! Et la je n’ai pas compris car c’est un objet cher et pas de première nécessité, il a fallu que je leur explique que j’étais là pour tenter de les aider dans leur éducation scolaire et que je n’étais pas un « portefeuille », que même en France tous les enfants ne possédaient pas ça pour vivre. Et ils ont finalement compris
  • Première orientation scolaire « ratée » car ne correspondant pas à leurs aspirations et à leur esprit non matheux Ils décident alors tous les deux finalement d’entrer dans une école de mécanique et ils sont tous les deux mécaniciens aujourd’hui.

Et puis il y a deux jours j’étais très ému car j’étais invité aux fiançailles de l’un des deux. Une page de leur vie et de la mienne était en train de se tourner mais quel bel événement haut en couleurs et en traditions. Les différentes étapes des fiançailles (de ce que j’ai compris) :

  • L’arrivée des invités (nombreux !) pendant que la jeune fille se prépare et tout le monde attend dans une salle et les chaises rangées comme pour une conférence en face d’une scène décorée, fleurie et ornée de deux fauteuils
  • On attend patiemment ( !) l’arrivée du fiancé et on entend à l’extérieur de la salle des musiciens comme dans une fanfare et là toutes les femmes de la famille sont parées et portent des plateaux de fruits et de fleurs devant le fiancé

  • Les invités s’engouffrent dans la salle et prennent place sur les chaises.
  • La fiancée vient ensuite se présenter devant la foule, suivie de près par le fiancé

De grandes tentures sont ensuite déposées devant la scène et les hommes des deux familles s’installent dessus. Ils « parlementent »  et confirment que les deux jeunes sont en accord et font quelques « incantations » La fiancée revient alors vêtue d’un nouveau sari offert par sa future belle mère et parée de bijoux Les fiancés sont alors célébrés, et viennent ensuite les photos  avec les invités. Les invités vont ensuite dîner par roulement et rentrent chez eux D’un « simple » parrainage j’assiste à ce superbe moment d’autant plus qu’il s’agit là d’amour, et ce ne sont pas des fiançailles arrangées. Une belle émotion provoquée par de belles relations humaines et je ne m’en plains pas. Les instants magiques de la vie Que ces deux tourtereaux soient heureux

Laisser une réponse