Archive pour la catégorie ‘Nos coups de coeur’

L’association Parrainages Inde vous adresse ses meilleurs voeux pour 2013

samedi 26 janvier 2013

Comme certains d’entre vous le savent, Marron Rouge est étroitement lié à l’association Parrainages Inde. Nous reproduisons ici les voeux que l’association a adressé à ses donateurs en ce début d’année.

 

Association Parrainages Inde - Aidez un maman à scolariser ses enfants.

 

 

 

Chères marraines,
Chers parrains,
Chers donateurs,



 

En ce début d’année, toute l’équipe de Parrainages Inde tient à vous présenter ses meilleurs vœux pour 2013 et à vous exprimer toute sa reconnaissance pour votre aide aux familles.

Ici nous avons débuté l’année par une grande réunion des femmes parrainées et leurs enfants. Ce fut l’occasion de rappeler aux familles les règles qui régissent notre association, mais l’évènement fut aussi joyeux avec danses et chants.
En raison de la vétusté des locaux que nous occupons à Pondichéry (Kamaraj nagar), nous déménageons fin février pour un nouveau bureau, facilement accessible aux familles et plus propre. Nous étions dans ce bureau de Kamaraj Nagar depuis 8 ans…

En 2012, grâce à vos dons, nous avons pu poursuivre nos actions : mise en place de cours d’anglais réguliers, distribution de moustiquaires à toutes les familles, avec information médicale, achat d’équipements de base pour toutes les maisons (ventilateurs, armoires métalliques…). Toutes les maisons détruites ou abîmées par le cyclone ont été réparées.
Nous continuons à accueillir les femmes seules et leurs enfants au bureau et à être à l’écoute de leurs besoins notamment pour l’éducation et la santé.

Début février, nous organisons une réunion pour les adolescentes et adolescents avec une assistance sociale indienne afin de les informer sur la sexualité et les risques de grossesse précoce. Nous avons souhaité mettre en place cette information suite à la détresse de jeunes filles parrainées, qui se sont mariées, qui ont eu un premier enfant et qui regrettent leur choix aujourd’hui de ne pas avoir poursuivi leurs études.

Les différents projets pour ce début d’ année 2013 sont :

 

 

Très cordialement.
L’équipe de parrainages Inde,

 

Ernestine, Leela, Evelyne, Françoise, Isabelle et Jean-Marc

 

Toute la lumière sur les Lampes de Sologne

mercredi 16 janvier 2013

En me baladant un peu sur la toile je « suis tombé » un jour sur une photo de lampe,  et j’ai tout de suite aimé : le design des abats jours, le pied de lampe en bois en parfaite harmonie avec l’abat jour et surtout le résultat final qui est juste beau.

J’ai voulu en savoir plus et je me suis rapproché de la créatrice de ces lampes et voilà ce qu’elle nous en dit

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous et de votre territoire la Sologne ?

Merci Jean-Marc pour cet entretien ! Je m’appelle Christine Salmon, mariée, 40 ans, 3 beaux enfants…Une vie ultra remplie, des passions dévorantes & aujourd’hui les Lampes de Sologne ! Je suis originaire d’Aquitaine et installée à Nançay en Sologne depuis plus de 15 ans.

La Sologne est donc ma région d’adoption,  une région forestière située dans la région Centre entre la Loire & le Cher. Mystérieuse, bercée de légendes, la Sologne est un territoire riche et diversifié. Forêts, étangs, marais, landes la composent, chênes et pins s’y côtoient,  la brume s’y invite parfois. La Sologne est un lieu magique, où nature, culture & traditions se mêlent en toute discrétion, idéal pour souffler et reprendre des forces ! Ce lieu a été pour moi une véritable révélation.

MR : Pourquoi Les Lampes de Sologne ?

C’est d’abord une histoire d’amour avec le matériau bois. Le bois est présent partout autour de moi & ce depuis mon plus jeune âge et encore davantage depuis que je travaille avec mon mari, menuisier & charpentier compagnon du devoir. Colombages, charpentes apparentes, fenêtres, meubles, luminaires le bois est un trait d’union décoratif naturel, brut, rassurant, évident entre la maison et la forêt qui m’entoure.

C’est ensuite une passion pour la décoration intérieure que je soigne, pense, peaufine dès que le temps me l’autorise. Mes décors je les apprécie classiques & natures. Je chine, je bricole, j’assemble, j’associe les objets artisanaux locaux pour créer des univers uniques. La Sologne est mon terrain de jeu, j’aime faire ressortir son mystère et sa grandeur dans mes créations. Les Lampes de Sologne sont en quelque sorte les pièces maîtresses de ce que je rapporte de mes balades en forêt dans mon balluchon d’inspirations.

 

MR : Comment & avec quoi sont-elles fabriquées ?

Mes lampes je les fabrique à la main dans mon atelier de menuiserie. Les pieds de lampes sont taillés dans des poutres en chêne ancien. Je peux passer plusieurs jours à chercher le morceau de bois idéal parmi poutres, charpentes ou troncs chinés en forêt. J’aime travailler des modèles uniques qui offrent des détails naturels très esthétiques. Je joue avec les veines du bois, ses nervures, ses nœuds, ses craquelures, sa texture…

Fabriquez-vous les pieds de lampes et les abat-jour ?

Je fabrique les pieds de lampes et dessine les abat-jour. Même s’il m’arrive de fabriquer certains abat-jour, je fais fabriquer la plupart des modèles par une créatrice locale d’abat-jour, reconnue pour la qualité de ses tissus et pour son savoir-faire. Celle-ci utilise en effet des tissus haut de gamme, des lins naturels, brode certains modèles pour le plus grand plaisir de certaines clientes et est toujours à la recherche de modèles uniques & surprenants.

MR : Quels gabarits de lampes fabriquez-vous ?

Tous les gabarits sont imaginés. Aujourd’hui dans mon catalogue je présente des petits et grands modèles : lampes de chevet, lampes de salon & lampadaires. Leur taille varie entre environ 40cm et 1 mètre 50.

MR : Où peut-on trouver les Lampes de Sologne ?

Pour le moment sur le site http://www.lampes-bois.com. Mon atelier situé à Nançay (18) va bientôt pouvoir faire office de vitrine & pourra donc accueillir mes clients d’ici quelques semaines. Je suis également en quête de partenaires qui souhaiteraient présenter mes lampes à Paris & Orléans, j’en profite pour lancer un appel 😉

MR : Si vous deviez nous donner 3 bonnes raisons de dévaliser la boutique des Lampes de Sologne, quelles seraient-elles ?

En plus du coup de cœur qui doit vous conduire à me contacter pour réserver le modèle qui vous plait, il existe effectivement d’autres raisons qui doivent vous encourager à craquer pour une Lampe de Sologne. Vous me demandez 3 bonnes raisons, les voici :

  1. Le + artisanal (tous les modèles sont uniques !)
  2. Le + fabrication française (Les lampes sont fabriquées intégralement en Sologne)
  3. Le + environnemental (recyclage du bois, pas ou très peu de transport, traitement à la cire d’abeille…)

Je ne peux m’empêcher d’en ajouter une 4ème !Mes lampes sont fabriquées avec le plus grand soin et n’ont fait jusqu’à présent que des clients ravis !

    N’hésitez pas à contacter Christine, elle peut même vous faire des lampes sur mesure

Mes petits cadeaux écolos 100% Home made par Sophie Macheteau

samedi 15 décembre 2012

Début Décembre, je reçois un paquet dans la boîte aux Lettres de Marron Rouge.

Je suis resté un vrai gamin et je suis tout excité à l’idée d’avoir un paquet et ne pas savoir ce qu’il y a dedans.

Trrrr (roulement de tambour) qu’y-a-t-il dans le paquet…. !!!!?

Un livre

Un livre avec une belle couverture

Un livre avec deux noms qui me parlent : Sophie Macheteau et Marie-Noëlle Bayard.

Voilà que je les ai mises en relation et elle font des trucs derrière mon dos sans rien me dire…. !!!?.

(Sourires)

 Ce livre est donc « MES PETITS CADEAUX ECOLOS 100% HOME MADE » par Sophie Macheteau et préface de Marie-Noëlle Bayard.

 Sophie Macheteau c’est une belle rencontre que j’ai faite il y a environ 18 mois, au moment ou je recherchais une agence de Presse. Nous nous étions donné rendez dans un café parisien (pas chic du tout…) et depuis le mois de juin 2011 Sophie est l’attachée de presse de Marron Rouge. Et depuis ces 18 mois j’apprends à connaître cette femme pleine de cœur, bio-épicurienne, rigolote et très créative. Elle crée elle-même des (beaux) bijoux en papier recyclé et vous organise une conférence de presse, avec son équipe de choc en régalant vos papilles. Énergique,  humaine et positive sont trois qualificatifs que j’attribuerais à Sophie !

D’ailleurs on va la laisser s’expliquer :

 Sophie pouvez-vous nous faire un bref rappel de votre carrière ?

Un parcours très hétéroclite qui a forgé mon caractère et façonné ma vision des choses : j’ai fait les trois 8 !!!

8 ans dans l’événementiel cinématographique

8 ans en tant que responsable de la formation dans une enseigne très transversale autour de la naturalité

Depuis 8 ans en tant que responsable d’une agence de communication green

 D’ou vous vient ce goût de la récup?

La récup n’est pas une finalité mais un moyen unique et infini d’expression artistique. Ce qui me plait est de partir d’un objet anodin comme un magazine et d’y voir d’infinies possibilités de transformation et de métamorphose. S’émerveiller encore à 41 ans de petits riens est à mes yeux un luxe.

 Gourmande?

Oui je suis à la fois gourmande et gourmet et fière de l’être. Mon trio gagnant : des fruits rouges fraîchement cueillis, mon tiramisu rose / matcha et mon Délice d’initié (tout choco).

 L’environnement un plaisir, mais pourquoi?

Je ne dirais pas un plaisir mais une nécessité, une prise de conscience depuis longtemps que je dois à mes parents.

 Quand trouvez-vous le temps d’écrire ce dernier livre?

Le soir, la nuit et le WE

Qu’est-ce qui vous a fait le plus rire en préparant ce livre?

Rien, je n’aime pas rire (LOL)

 

MES PETITS CADEAUX ECOLOS 100% HOME MADE est un très joli livre qui se lit en plusieurs fois et qui est fait en deux parties.
Vous pourrez y trouver des trucs, conseils et astuces pour faire vous même des produits de beauté ou de bien-être, des bougies, des senteurs, des gourmandises, des bijoux, des sacs. Vous trouverez plein de bonnes adresse pour y acheter vos ingrédients. Bref, rien ne manque à ce joli livre.

La première partie qui vous donne des conseils et j’ai aimé la Fiche Mémo n°1 des  cadeaux Home Made à éviter….

La deuxième partie qui vous répertorie :

Des petits cadeaux beauté

Des petits cadeaux bien être

Des petits cadeaux déco et mode

Recett Déco-Mode N°6 – BO A la Une en papier journal recyclé

 

Des petits cadeaux gourmands

Recette gourmande n°10 Mendiants Maya

 

 Maintenant que Sophie a parlé ai-je besoin de vous présenter une seconde fois Marie-Noëlle Bayard ?

La talentueuse designer qui nous a créé nos deux premières collections de doudous et qui écrit aussi pas mal  regardez plutôt ici

Vous pourrez trouver le livre de Sophie Macheteau aux Edition Jouvence 
  

Collection : Carrément Jouvence


ISBN : 978-2-88911-298-2


Format : 19, 5 x 19,5 cm


192 pages / Prix : 14, 90 € / 22 CHF

Shooting à l’indienne du Festival Kulteco

lundi 25 juin 2012

Comme toutes les années, le festival KULT&CO, s’est déroulé au mois de mai 2012. Le thème de cette année était la la mode éthique et la création indienne. Un des temps forts de ce festival fut la séance de shooting « à l’indienne ».  Les participants se sont prétés au jeu avec enthousiasme et bonne humeur comme le démontrent toutes ces images. Régalez vos yeux, on s’y croirait (en Inde).

Sunny : l’été et la musique

jeudi 21 juin 2012

Après une longue absence sur la toile, j’ai décidé de revenir ce jour d’une façon symbolique qui est donc le 21 juin : jour de l’été et de la fête de la musique ! Quand on parle d’été une des première pensées est quand même le soleil, eh on ne va pas s’en priver, ce billet sera ensoleillé et musical grâce à SUNNY ! Les « plus vieux » sauront de quoi je parle avec SUNNY, les plus jeunes connaîtront peut-être la chanson mais sans savoir que cette superbe mélodie date de 1966. On va donc se faire plaisir en regardant et en écoutant quelques interprétations plus ou moins bonnes….musicalement, de Sunny ! N’hésitez pas à me faire part d’interprétations qui sont pas répertoriés dans ce billet, qui n’a d’ailleurs pas la prétention de toute les répertorier. On va commencer par le compositeur et le créateur de cette superbe chanson Bobby Hebb Vient ensuite la célèbre version de Johnny Rivers! Un version très soul and dance du regretté James Brown , l’homme de Sex Machine Une autre version très soul, du non moins bien regretté Marvin Gaye Même Stevie Wonder l’a fait : Alors là une version étonante. Robert Mitchum , eh oui il l’a chantée! Une version très jazzy …4 heures du matin par Nancy Wilson : Et pour terminer une version …japonaise qui sort tout drouit d’une émission de variété télé réalité : Il y a aussi une version de George Benson, Ella Fitzgerald et Boney M, et bien d’autre encore … Bel été à vous et belle fête de la musique

Le festival KULT&CO de Mode éthique et création Indienne

mardi 15 mai 2012

KULT&CO nous invite à un voyage en Inde pendant son festival à travers la mode éthique et la création. Ce festival sera ponctué d’événements sur différentes thématiques :

  • Des ateliers et des stages : la broderie, la technique du bloc print, le tissage, les danses Bollywood, un atelier de cosmétique biologique, la teinture végétale du 16 mai au 3 juin 2012
  • Des événements/rencontres :
    • le 22 mai, 2012 soirée d’ouverture à la boutique KULT&CO avec DJ GO aux platines de mix électro indiens
    • Une projection débat, une visite des alternatives, une soirée culturelle et un shooting photo du 24 mai au 27 mai

Le Défilé de Mode Itinérant le 29 mai 2012 à 19h00,00 dans le Passage Thiaffait au Village des Créateurs suivi d’une déambulation en musique avec la BRAZUCCADA jusqu’à la place des Terreaux. Une vente spéciale de Karawan Authentic et Marron Rouge aura lieu à partir de 18h00 dans la salle d’expositions du Village des Créateurs

  • Fin des festivités le 1er juin, 2012 avec une soirée Jeux à la Boutique Archi Chouette 3, place du Griffon, 69001 Lyon

Nous vous attendons nombreux Tous les détails sur ce programme et les modalités d’inscriptions aux différents événements, ici. La brochure du festival en téléchargement Le flyer du festival à télécharger Autre billet sur KULT&CO

Même le bois se recycle!

vendredi 27 avril 2012

Avec nos amis de la green team, en ce début de printemps nous avons décidé de vous parler du bois   Le bois, matériel noble et naturel au départ peut aussi se recycler et à tous les stades de la vie du bois :     –          Les premiers déchets proviennent des scieries –          Les seconds proviennent de tous les objets manufacturés –          Enfin tous les produits manufacturés, sont réutilisés et recyclés en autre chose, sans opérer de transformation chimique   Les premiers déchets qui proviennent des scieries servent à fabriquer la pâte à papier, la fabrication d’agglomérés. Les écorces servent aussi de matériel de rembourrage ou les copeaux divers servent aussi de litières   Les seconds qui proviennent de tous les objets manufacturés donnent des résultats étonnants en terme de créativité et nous avons choisi ce créneau là pour vous présenter quelques initiatives intéressantes. Vous vous souvenez tous de la Villa Déchet : Le projet monté pendant l’automne 2010 par Frédéric Tabary (architecte) et Yann Flaquera (scénographe) qui se sont inspirés d’une maison similaire en Californie. Dans Les poubelles de Nantes, ils ont trouvé la matière première pour ensuite recycler ces matériaux :  

Villa Déchets © Sébastien SALOM-GOMIS/TAbAkERO

  La société Atmosphère et bois a une initiative très intéressante et très design en réutilisant des panneaux de bois, d‘anciennes granges canadiennes. Regardez plutôt   www.atmosphere-bois.com         Le designer Turc Gursan Ergil Studio vous propose du très beau mobilier en bois recyclé. Pour ceux qui lisent l’anglais voici un lien qui explique la belle démarche de ce designer. Et si vous ne savez pas lire l’anglais vous pouvez toujours utiliser un outil de traduction  

© Gursan Ergil Studio http://www.gursanergil.com

 

© Gursan Ergil Studio http://www.gursanergil.com

 

© Gursan Ergil Studio http://www.gursanergil.com

Et puis nous allons terminer ce billet par une vidéo poétique qui traite du recyclage du….papier qui n’est que du bois à l’origine ! http://youtu.be/6_70S2PsBtg N’ayons pas peur de recycler – Quelques bonnes idées sur le recyclage du bois avec L’Art de la Récup   Les autres billets de la Green Team sur le bois:  

   

D’un parrainage à des fiançailles il y a une tranche de vie…

lundi 27 février 2012

Cette histoire débute le 25 Décembre 1999 : je décide de m’engager pour un parrainage  d’une femme veuve. Evelyne, qui commence à créer l’association Parrainage Inde me présente un des premiers dossiers d’une femme veuve de 30 ans. Son mari s’est suicidé 3 ans plus tôt et il la laissa avec 2 jeunes garçons qui étaient âgés au moment du drame respectivement de 9 et 6 ans. Cela fait maintenant 12ans  que je suis cette famille, même si l’engagement financier s’est terminé il y a plus de deux ans car les deux enfants ont terminé leurs études, nous restons toujours en contact. Je les ai suivis et vus à plusieurs reprises pendant le parrainage pêle-mêle quelques événements :

  • Première rencontre avec la maman et les deux enfants, et nous étions tous les 4 très intimidés car émus par cette première rencontre et en plus la barrière de la langue car ils ne parlaient que Tamoul
  • Première invitation dans leur maison qui doit faire 4m carrés à tout casser, avec un « repas de fête » pour l’invité de marque que je représentais à leurs yeux.
  • Premiers résultats scolaires et commentaires sur leurs souhaits d’orientation
  • Première « surprise » : lors d’un de mes voyages, je passais un peu de temps avec les 2 garçons en allant soit leur demander ce dont ils avaient besoin pour l’école, faire une sortie au cinéma. Un jour je leur ai dit de choisir quelque chose qui leur faisait envie et ils m’on emmené chez un marchand pour acheter une Playstation !!! Et la je n’ai pas compris car c’est un objet cher et pas de première nécessité, il a fallu que je leur explique que j’étais là pour tenter de les aider dans leur éducation scolaire et que je n’étais pas un « portefeuille », que même en France tous les enfants ne possédaient pas ça pour vivre. Et ils ont finalement compris
  • Première orientation scolaire « ratée » car ne correspondant pas à leurs aspirations et à leur esprit non matheux Ils décident alors tous les deux finalement d’entrer dans une école de mécanique et ils sont tous les deux mécaniciens aujourd’hui.

Et puis il y a deux jours j’étais très ému car j’étais invité aux fiançailles de l’un des deux. Une page de leur vie et de la mienne était en train de se tourner mais quel bel événement haut en couleurs et en traditions. Les différentes étapes des fiançailles (de ce que j’ai compris) :

  • L’arrivée des invités (nombreux !) pendant que la jeune fille se prépare et tout le monde attend dans une salle et les chaises rangées comme pour une conférence en face d’une scène décorée, fleurie et ornée de deux fauteuils
  • On attend patiemment ( !) l’arrivée du fiancé et on entend à l’extérieur de la salle des musiciens comme dans une fanfare et là toutes les femmes de la famille sont parées et portent des plateaux de fruits et de fleurs devant le fiancé

  • Les invités s’engouffrent dans la salle et prennent place sur les chaises.
  • La fiancée vient ensuite se présenter devant la foule, suivie de près par le fiancé

De grandes tentures sont ensuite déposées devant la scène et les hommes des deux familles s’installent dessus. Ils « parlementent »  et confirment que les deux jeunes sont en accord et font quelques « incantations » La fiancée revient alors vêtue d’un nouveau sari offert par sa future belle mère et parée de bijoux Les fiancés sont alors célébrés, et viennent ensuite les photos  avec les invités. Les invités vont ensuite dîner par roulement et rentrent chez eux D’un « simple » parrainage j’assiste à ce superbe moment d’autant plus qu’il s’agit là d’amour, et ce ne sont pas des fiançailles arrangées. Une belle émotion provoquée par de belles relations humaines et je ne m’en plains pas. Les instants magiques de la vie Que ces deux tourtereaux soient heureux

Meublez-vous durablement : une belle rencontre avec le créateur Vincent Letourneux

jeudi 16 février 2012

Janvier 2012, je suis sur le stand de Marron Rouge sur Maison & Objet et deux personnes (de sexe opposé !) se présentent à moi, car ils font le tour des exposants du Collectif du Développement Durable sur ce même salon. Ils viennent voir nos produits , mais je suis aussi curieux de savoir ce qu’ils font et ils nomment leur enseigne : MEUBLEZ VOUS DURABLEMENT. Voilà un nom qui sonne bien à mes oreilles !   Grâce à cet échange j’ai tout de suite eu envie de faire plus ample connaissance pour vous faire partager cette belle rencontre.   Vincent Letourneux est issu d’une famille internationale, et après une maitrise de langues étrangères appliquée au commerce (LEA Anglais Espagnol à L’UFR de Tours) : « J’ai décidé de voyager en Angleterre, en Espagne. Puis au Japon en 1997 comme professeur de français pour débutants. Du Japon j’ai voyagé au Vietnam avec un simple sac à dos à la rencontre des gens, puis en Thaïlande. Ce fut la première prise de contact avec des populations fragilisées. Je conserve en mémoire la joie de vivre, l’humilité et le courage de personnes démunies de tout mais qui croient encore à l’avenir. Belle leçon de vie qui me permettra de reprendre des études plus tard avec la conviction que les choses sont encore possibles à tout âge. »   Le fait de voyager vous forge une compréhension de toutes les cultures et les êtres qui peuplent notre planète : « Faisant parti des derniers contingents d’appelés, j’ai eu la chance d’effectuer mon service militaire sur le porte hélicoptère Jeanne d’Arc. Professeur de langues et en charge du centre de documentation, j’ai participé à la campagne autour du monde qui débuta en novembre 1998. Je retiens de cette expérience la richesse des échanges (un peu forcés sur un navire de 750 personnes !) le besoin de cadre et surtout l’ouverture d’esprit nécessaire à l’équilibre de chacun. Au fil des escales, Cuba, Honduras, Floride, Acapulco, San Franciso, Hawaï, Tokyo, Singapour, Djibouti, Istanbul, Lisbonne puis Brest, la différence des modes de vie, les écarts de richesse entre pays, la réduction des distances, tout commence à prendre un sens. C’est en allant à la rencontre des peuples qu’on acquiert une culture globale. »   C’est d’ailleurs au cours de cette expérience que Vincent va avoir la confirmation de ses engagements : « C’est à ce moment que je réalise que les valeurs auxquelles on croit sont plus fortes que les ordres que l’on reçoit. Et que la satisfaction de rester fidèle à ses valeurs est plus forte que la sanction que l’on peut nous imposer. »   Forcément après un début de vie aussi riche, naturellement Vincent commence sa carrière professionnelle dans le tourisme et les séjours linguistiques. Originaire des pays de Loire, après tous ces mouvements il décide de se poser et entre « par hasard » dans la filière ameublement. Vincent reprend aussi ses études et il rédige un mémoire sur le développement durable et la filière ameublement.   En 2011, le projet Meublez Vous Durablement pointe le bout de son nez. Et Vincent nous en explique ses trois objectifs. « L’objectif premier est de démontrer qu’il est possible d’adopter une politique de développement durable, même pour une PME ou une TPE (sans engager de gros moyens). Qu’il est désormais indispensable de penser différemment. La rentabilité économique est nécessaire pour pérenniser une entreprise. Il ne faut cependant pas oublier l’Homme et la Planète. Le second objectif est d’inciter les consommateurs à devenir des consom’acteurs en privilégiant des achats responsables et en faisant entendre leur voix à travers une enquête en ligne. Enfin, le troisième objectif est de créer un réseau pour favoriser les échanges entre acteurs du développement durable de la filière ameublement et décoration. Pour les professionnels, du designer, au fournisseur de matières premières, du fabricant au distributeur, tous sont liés et gagneraient à échanger plus facilement. Meublez Vous Durablement sera une plateforme d’échange spécialisée dans la décoration et l’ameublement. »    Beau parcours et belles idées et Vincent n’en reste pas moins un homme de goût il nous livre ses coups de cœur  qu’il a pu voir sur la dernière session de Maison et Objets en Janvier 2012 :   En premier lieu le  Recyclage : le concept de 3 vies à un objet m’a vraiment conquis chez Nahan. Donner un second cycle de vie puis un troisième, voilà une idée pleine de sens !       Le deuxième coup de cœur :  Créer un Style, quelle audace ! Jean Claude et Muriel Labarrère, revisitent le style historique et perpétuent une tradition familiale qui a débutée en 1870. Quelle audace que le parti pris esthétique qu’ils ont retenu pour créer la tendance du meuble historique naturel, quasi brut ! Loin des patines, laques et autres usures trop polluant, le bois naturel donne une force au meuble qu’il ennoblit. C’est perceptible au premier coup d’œil ! Chapeau bas !   Le troisième et dernier coup de coeur est un artisan français porteur de sens et de valeur. Drugeot Labo est un atelier français du Maine et Loire. Les deux frères ébénistes qui le dirigent proposent du mobilier réalisé avec des techniques d’assemblage sans colle ni vis. En bois brut certifié PEFC, ils font la démonstration qu’il existe une place pour du mobilier et de la déco naturelle et de qualité. On redécouvre les techniques d’ébénisterie et leurs avantages sur la santé de l’Homme, le démontage du produit et le faible impact sur le Planète.

  Je voudrais vraiment remercier Vincent de cette « éco-nfession » et de cet engagement. Allez voir le site Meublez-vous durablement et vous serez tout simplement conquis et de surcroit quand vous savez le « bonhomme » qu’il y a derrière cette toile et ben on ne peut qu’applaudir !

4 au Carré : 4 filles dans le vent….

lundi 6 février 2012

Quatre filles dans le vent…. ????!!!

Elles ne sont pas anglaises et elles ne chantent pas non plus ! (Pour le deuxième point , je ne sais pas, je m’avance peut-être !)

Mais bon sang que font-elles ? Qui sont-elles ?

Allez encore un de suspens……

 

Que font-elles ?  4 au Carré est  un Collectif de quatre designers d’horizons différents et complémentaires qui créent  du mobilier et des accessoires pour l’hôtellerie, la restauration, les commerces, les bureaux, et les collectivités. En plus c’est beau ce qu’elles font. Elles étaient présentes sur l’exposition Vivre le Design, avec Marron Rouge à Lyon début septembre sur le Salon Home . Elles n’ont pas commencé dans un sous-marin jaune mais dans quatre containers…..

Le suspens est à son paroxysme……., tic, tac, tic, tac….

 

Allez je vous montre les photos des containers…..

Vous pouvez voir la totalité de l’album sur ces containers ici

Bon vous avez trouvé !!!???? Non… !!!

 

Je vous donne la solution :

Elsa Somano

Lisa Lejeune

Mathilde Alexandre (Mademoiselle Dimanche)

Maud Garnier (UltraSofa)

 

Ces quatre jeunes femmes je les ai rencontrées à différentes reprises et j’ai même travaillé avec l’une d’elles pour une partie de l’aménagement de mon stand sur Maison et Objet. Les luminaires ont été réalisés par Mademoiselle Dimanche.

Bon je pense que j’ai assez parlé et je vais vous les présenter individuellement

 

Elsa Somano : Elsa créé des objets lumineux point par point ( !)  en aluminium d’un design très beau très épuré « Ce qui m’a donné envie de travailler avec et de monter ce collectif c’est le partage, autant par nos expériences (bonnes et mauvaises). J’ai rencontré 3 super personnes qui travaillent comme moi, qui ont des petites structures d’entreprise, dans la création et la déco intérieure. Elles sont de plus impliquées dans la vie et savent partager »

J’ai aussi demandé à Elsa  ce que lui inspire l’environnement, l’écologie et le développement durable, et là-dessus elle a été très franche :

« Je fais mon possible dans ma vie de tous les jours de faire attention à l’environnement à ma petite échelle. Concernant mes créations car même si l’aluminium est un matériau recyclable, c’est une opération difficile à mon niveau car  cela demande beaucoup d’énergie. Faire une belle lumière avec les lampes a économie d’énergie nous n’en sommes pas encore là. »

Vous voulez en savoir plus sur  Elsa et ses créations : http://www.elsa-somano.com

 

Lisa Lejeune est designer spécialisée dans le mobilier.

« Je cherchais à me rapprocher des professionnels de l’architecture. Elsa Somano, qui aime mettre les gens en relation, nous a proposé de nous regrouper afin, d’une part, de pouvoir proposer une offre plus complète : mobilier, luminaires, textile…pour tout projet d’architecture et de décoration. D’autre part, à quatre nous mutualisons les moyens, les contacts, nous partageons les expériences. Et puis enfin, je travaille déjà depuis trois ans avec des partenaires fabricants, un atelier de fabrication et de prototypage, où il n’y a pratiquement que des garçons!!!! 4 au carré est le côté féminin de ma balance collaborative!!!! »

Tout comme Elsa je lui ai demandé ce que lui inspire l’environnement, l’écologie et le développement durable : « Je travaille plutôt avec le matériau bois, de part ma formation. Avec La Fabrique, l’atelier de Francheville avec lequel je travaille principalement, nous proposons toujours aux clients des solutions le plus écologiques possibles. Nous préférons les bois indigènes, bois de provenance locale (Jura, Franche Comté…) que les bois exotiques difficiles à tracer. Nous utilisons des colles et vernis sans COV et privilégions les panneaux à faible émission de formaldéhydes. »

Laissez vous tenter par plus d’infos sur Lisa : http://lisa-lejeune.com/lisa-lejeune-mobilier-acc.html

 

Mathilde Alexandre (Mademoiselle Dimanche) : Mademoiselle Dimanche est une marque de textiles et d’accessoires de décoration créée par Mathilde Alexandre, designer textile passionnée par les motifs et les couleurs.

« Avec Elsa et Maud, on avait déjà eu l’occasion d’exposer ensemble, et donc de confronter nos produits et nos univers. Et il s’est avéré que ça fonctionnait très bien ensemble. Et avec l’univers de Lisa, c’est aussi très cohérent. L’idée du collectif est née sous l’impulsion d’Elsa et Maud, et quand elles m’en ont parlé, c’est très vite devenu une évidence : nos produits fonctionnent bien ensemble, nous avons toutes les quatre des visions du travail et de nos entreprises assez proches, nous avons la même ligne de conduite… Le fait de se rassembler permet de proposer tout un panel de services et de produits que nous ne pouvons pas proposer individuellement, tout en gardant chacune son identité. »

 

Mathilde nous délivre ses pensées sur l’écologie : « Je ne suis pas une terroriste de l’écologie ou du développement durable. Mais il me parait complètement inconcevable de faire l’impasse sur ces questions lorsqu’on produit quelque chose. Dans mon travail, je fais « au mieux » avec les moyens qui sont les miens et avec les possibilités que m’offrent mes partenaires, en cohérence avec mon produit. Cela passe par des choix de lieux de production (en France plutôt qu’ailleurs), par des choix de matériaux…

Je relie aussi ces questions environnementales au respect de l’homme, il me semble que l’un ne peut aller sans l’autre. »

Pour ceux qui ne connaissent Mademoiselle Dimanche : http://www.mademoiselledimanche.com

 

Enfin nous terminons avec Maud Garnier d’UltraSofa Concepteur de canapés et objets contemporains.

Maud & Elsa

« Se regrouper crée une véritable dynamique créative, communicante et enthousiaste. C’est un partage d’expérience, de connaissances et de réseaux. Nous sommes en mesure de présenter une offre plus large aux clients. Nos quatre univers tous différents mettent en valeur nos points communs: une éthique éco responsable avec une fabrication locale, une offre de collections et du sur mesure, un véritable service client: du cahier des charges à la livraison client. »

 

Ce que nous dit Maud sur l’environnement : « Concepteur de canapés et objets contemporains, nos produits sont de fabrication française et nous faisons appel à des artisans locaux qui travaillent les meilleurs matériaux avec des méthodes de fabrication d’experts.
Le concept: un design pointu, une qualité française pour un produit éco-responsable à des prix très accessibles pour les grands et les petits. »

 

Allez découvrir tout l’univers d’UltraSofa : http://www.ultrasofa.com/

 

Vous pensez maintenant que je vais m’arrêter car je vous ai présentées les quatre jeunes femmes eh bien non ! En voilà encore : Nos 4 créatrices font une exposition éphémère dans l’atelier d’Elsa et ceci jusqu’au 28/02 (je crois même qu’elles vont jouer les prolongations….)

 

On souhaite longue vie à ces quatre talentueuses

Visitez le site de leur collectif 4 au Carré ainsi que leur page Facebook