Audrey Etner : féminine bio ou bio féminine?

La première fois que j’ai été en contact avec Audrey Etner c’est au sein des Eco-Informateurs.

Les Eco-Informateurs est à l’initiative d’Anne Sophie Novel  une liste d’échanges  et de réflexion destinée à apporter des réponses rapides pour la rédaction de contenu sur les sujets lies au changement climatique, à la biodiversité, aux problèmes de développement, à l’écologie en général, aux modes de vie durables, aux questions politiques, etc…

J’ai rencontré en vrai Audrey sur le salon Planète Durable à Paris. Nous avons fait par suite fait des billets croisés sur des thématiques ayant trait à l’écologie, toujours au sein des Eco-Informateurs. Et puis Audrey est passée me voir à ses débuts chez Féminin Bio et nous avons commencé à mieux nous connaître et à apprécier nos engagements respectifs.

Audrey est une jeune femme qui arbore un sourire quasi permanent et qui vous le transmet pratiquement immédiatement. La tête sur les épaules,  de la fantaisie, de l’optimisme, de la « féminité » font que j’apprécie vraiment ce personnage. Elle a tenu une rubrique qui a tenu en haleine les lecteurs de Féminin Bio sur les personnalités qui changent de vie. Elle a porté cette série de portraits sans aucun parti pris sur les histoires de ces acteurs. J’ai eu la chance d’en faire partie et je l’en remercie aussi pour ça. Je suis ravi d’accueillir Audrey ici et de faire honneur cette belle personne pleine d’humanité. Elle a accepté de se confier et je vous laisse la découvrir.

 

AUDREY-ETNER-COPYRIGHT -MATHIEU-DUBOISAudrey Etner Photo de Mathieu Dubois

 

Bonjour Audrey, pourrais-tu nous faire une description de ton parcours?

École de commerce, finance, embauchée dès la sortie dans une grande entreprise… J’avançais « dans les clous », sans trop me poser de questions, heureuse d’acquérir un statut social, une autonomie financière. Pour mon entourage, je réussissais bien, j’étais « comme il faut ». Mon quotidien était agréable, confortable, peuplé de chouettes personnes, et d’autres moins chouettes, forcément.

En parallèle de cette existence tranquille, et finalement sans relief au niveau professionnel, j’ai découvert les blogs, à l’affut de recettes sans gluten au départ, car je venais d’être diagnostiquée cœliaque (intolérante au gluten). C’est grâce à ma rencontre avec Nathalie de Lignes et Papilles , Emilie de Griottes  et Karen de Cuisine Saine  , que j’ai fait mes premiers pas en tant que blogueuse. Sur Paris by light (aujourd’hui sur l’Express Styles), je racontais mes pérégrinations parisiennes à la recherche de restos sains et bons, de boutiques et créateurs engagés.

Et puis je suis devenue maman, sans aucun doute l’étape la plus importante de ma longue carrière 😉 L’occasion de mesurer toute la nouvelle dimension de mon existence, liée à celle de ce petit être dont la vie et la survie dépend de soi.

C’est pendant ce début de transformation intérieure que j’ai rencontré Anne Ghesquière et Michaël Amand, qui ont cru en moi, et m’ont laissé ma chance à la tête de la rédaction du magazine Femininbio.com  . Un pas décisif dans mon parcours, que je ne regrette pas d’avoir franchi ! Cette expérience intense m’a profondément transformée. Après tout, la baseline de FemininBio est : « Le féminin qui change la vie » !

L’écologie dans ta vie, un besoin, une nécessité ?

Disons que j’aimerai bien que cela puisse encore être un choix. Cela signifierait que la planète est en pleine forme, que la biodiversité se porte bien, que les cycles naturels sont respectés… Malheureusement ce choix n’existe plus pour nous. L’écologie, ou plutôt la conscience de faire partie d’un tout, d’une planète avec ses habitants (humains, animaux, végétaux) et de ne faire qu’UN avec ce TOUT, s’est imposée peu à peu à moi au cours de ces deux dernières années.

A partir de là, j’essaye d’être cohérente, même si je n’y arrive pas toujours. De nature optimiste et joyeuse, j’en ai fait un jeu au quotidien. Découvrir, tester, choisir… Pour le moment je suis passée au 100 % bio en cosmétique et ménage, j’ai pris la résolution de favoriser le train ou les transports en commun quand je me déplace, d’acheter moins et mieux, surtout pour la mode (Ekyog  j’adore !), je mange beaucoup moins de produits animaux qu’avant… Côté écologie de l’esprit, j’essaye de moins juger (pas toujours avec succès), d’être bienveillante envers moi-même et les autres, et je partage des infos plutôt positives sur les réseaux sociaux, histoire de ne pas entretenir l’énergie négative qui peut s’y installer rapidement si l’on n’y prend pas garde.

Enfin je tente, avec tout ça, de ne pas virer pénible pour mon entourage. Et oui, tout le monde n’avance pas sur le même chemin, et respecter la planète en étant invivable, ce n’est finalement pas très cohérent je trouve 🙂

Tes sujets de prédilection?

Aaaah j’en ai des tas ! C’est un peu l’avantage d’avoir été rédactrice en chef d’un média à la fois généraliste et engagé. Disons, dans le désordre : l’évolution de la conscience, la mode éthique, tout ce qui touche aux nouvelles façons de s’alimenter (vegan, sans gluten etc), la beauté green, l’éducation bienveillante (avec plus ou moins de succès dans l’application quotidienne) et des tas d’autres choses encore

Après deux ans consacrés à ma mission chez FemininBio, j’ai envie de reprendre du service sur Twitter https://twitter.com/AudritaPBL , Instagram http://instagram.com/audritapbl et peut-être aussi sur mon blog http://blogs.lexpress.fr/styles/paris-by-light/

Aujourd’hui tu quittes FemininBio , as-tu déjà une idée où l’on va pouvoir te retrouver ?

Et bien pas encore, même si quelques jolis projets sont en train de se profiler à l’horizon. Je suis une curieuse-née, piquée d’écriture, et je rêve d’être « dénicheuse de tendances », pourquoi pas à mon compte dans un premier temps, pour ensuite rejoindre un réseau d’entrepreneurs engagés ? Une chose est sûre, on pourra toujours me trouver aux côtés de tous les joyeux utopistes qui veulent changer le monde, et aussi sur les réseaux sociaux…. Mon côté hyperconnectée !

Le monde de demain on le construit aujourd’hui : comment vois-tu et rêves-tu du monde demain? quels « acteurs » aimerais-tu retrouver dans ce monde demain?

Vaste et difficile question ! La lame de fond est en marche, est c’est, comme tu le soulignes, aujourd’hui que le monde de demain se construit. Je n’ai pas spécialement de vision idéalisée du monde de demain, car ce serait projeter pour le futur une image construite à partir de mon référentiel actuel. Mais en tant que maman, je souhaite par dessus tout que mon enfant, et plus généralement les enfants d’aujourd’hui, puissent s’adapter à ce que sera alors ce monde. J’essaye donc d’incarner au mieux les valeurs qui sont les miennes, et d’être là pour ma fille, autant que possible.

Les « acteurs » importants pour demain sont déjà à l’œuvre ! Partout, des tas de solutions existent, lancées par des mouvements citoyens, basées sur le collectif. J’essaye de faire de mon mieux pour y participer, car je suis convaincue qu’il n’y a pas de petit pas pour chacun d’entre nous.

Autre chose à ajouter ?

Oui ! Un petit zoom sur deux mouvements initiés par des changeurs de monde géniaux, qui sont déjà en action dans toute la France :

La C2C Community  : si vous ne connaissez pas encore le Cradle-to-Cradle, l’économie circulaire à impact positif, je vous invite à faire quelques recherches sur le ouèb mondial ; vous découvrirez une nouvelle façon de penser les produits que nous fabriquons pour qu’ils soient réutilisés indéfiniment, évitant ainsi pollution et déchets à notre planète. Pour moi c’est l’avenir !

c2c-COMMUNITY

Le Printemps de l’éducation  : qui réunit parents, enseignants, éducateurs, grands-parents et enfants et organise des rencontres dans toute la France pour un renouveau de l’éducation. Parce que « Ce qui doit être au cœur de l’éducation, c’est l’enfant en tant qu’être à part entière ». Forcément, j’adhère !

PRINTEMPS EDUCATION

Autres portraits coups de coeur :  Shabnam Anvar,  Catherine Dauriac, Morgan Martinez, Sébastien Ravut

5 commentaires sur “Audrey Etner : féminine bio ou bio féminine?”

  1. […] portraits coups de coeur :  Audrey Etner , Shabnam Anvar,  Catherine Dauriac, Morgan Martinez, Sébastien […]

  2. […] portraits coups de coeur :  Fabien Nicolardot , Audrey Etner , Shabnam Anvar,  Catherine Dauriac, Morgan Martinez, Sébastien […]

  3. […] portraits coups de coeur : Claude et Philippe Charbuillet,  Fabien Nicolardot , Audrey Etner , Shabnam Anvar,  Catherine Dauriac, Morgan Martinez, Sébastien […]

  4. […] Wattelier, Alexis Kryceve, Anne-Sophie Novel, Claude et Philippe Charbuillet,  Fabien Nicolardot , Audrey Etner , Shabnam Anvar,  Catherine Dauriac, Morgan Martinez, Sébastien […]

  5. […] eu la chance d’interviewer Stéphanie Jarroux et Audrey Etner qui ont fait partie de ton équipe,  qu’est-ce qui t’a encouragée à leur confier  des […]

Laisser une réponse